Samedi 22 juillet 2017

*  5 juillet : obsèques nationales dans la cour d’honneur des Invalides de Simone Veil, décédée le 30 juin 2017 à l’âge de 89 ans.
L’association “Germaine Tillion”, très peinée par la disparition de Simone Veil, présente à toute sa famille et à ses proches ses sincères condoléances
.

Simone Veil sera la cinquième femme à entrer au Panthéon, après Sophie Berthelot, épouse du scientifique Marcellin Berthelot, Marie Curie pour son mérite scientifique. Le 27 mai 2015, l’association Germaine Tillion avait accompagné l’entrée au Panthéon de Germaine Tillion (1907-2008) et Geneviève de Gaulle-Anthonioz (1920-2002).

Dans son hommage à Simone Veil, le samedi 1er juillet, Jean DANIEL, fondateur de l’”Obs” et membre fondateur de l’association Germaine Tillion a écrit :
“La deuxième plus grande dame de France vient de nous quitter. Parce que la première, ne l’oublions pas ; c’était Germaine Tillion. Je ne l’avais jamais séparé de Simone Veil. Alors, elles nous étaient reconnaissantes de les associer à tous les combats qu’elles trouvaient assez justes pour s’engager en nous parrainant. On a compris que notre peine est immense, comme celle d’ailleurs de presque tous les Français et, en tout cas, de presque toutes les Françaises.”

En ce jour nous pensons aussi à la soeur de Simone Veil, Denise Vernay, dite Miarka dans la Résistance, résistante dans le réseau Francs tireurs, déportée à Ravensbrück puis Mauthausen, décédée en 2013, et à laquelle nous avions rendu hommage en juin 2013. Miarka fut la secrétaire de Germaine Tillion et son amie fidèle jusqu’à sa mort. Elle était membre de l’association Germaine Tillion à laquelle elle prodiguait ses avis et ses conseils judicieux toujours très écoutés.

http://www.leparisien.fr/…/hommage-a-simone-veil-l-emouvant…
http://www.elysee.fr/…/hommage-du-president-de-la-republiq…/

http://tempsreel.nouvelobs.com/edito/20170630.OBS1471/simone-veil-et-la-france-qu-elle-incarne.html

* Exposition «  Les centres sociaux en Algérie » du 29 mai 2017 - 29 septembre 2017 au Munaé  de Rouen, Centre de ressources du Musée, 6 rue de Bihorel 76000 ROUEN

Tél. : 00 33 (0) 2 32 08 71 00

Le service des Centres sociaux de l’Éducation nationale en Algérie (1955-1962) a été créé par l’ethnologue Germaine Tillion pour dispenser une éducation de base à tous ceux - enfants, hommes et femmes - qui n’avaient pas accès à l’école, et leur permettre d’accéder au progrès économique, social et culturel : “ un escalier bien large, pour que toutes les générations puissent y monter ensemble ”, disait-elle.

En 1962, 120 centres avaient essaimé à travers toute l’Algérie. Prêtés par d’anciens de ce service, en lien avec l’Association Germaine Tillion, seront présentés dans ce zoom, des brochures, des affiches et divers supports visuels destinés aux apprenants, des outils pédagogiques pour les formateurs, des photos- témoins des pratiques pédagogiques, des actions entreprises et des drames dus à la guerre.

*  Juin 2017 : parution deDestins“, un hors série du journal «LE PROGRÈS » (Lyon)Dans ce hors série sont relatés “les fabuleux parcours d’hommes et de femmes de la Région Auvergne - Rhône - Alpes” dont celui de Germaine Tillion, née à Allègre en Haute-Loire.

Categorie: Actualités